Infertilité féminine - Femme souffrant d'infertilité

Si l’infertilité peut sembler être plus courante que chez les femmes que chez les hommes, sachez que ce n’est pas le cas en réalité. Toujours est-il que cela ne nous aide pas forcément à mieux nous sentir.

Il existe tellement de mythes et de considérations qui entourent l’infertilité féminine qu’il est souvent difficile de faire la part des choses. Pendant des décennies, l’infertilité était uniquement considérée comme étant le fardeau de la femme. Même s’il est clair maintenant que 40 à 50 % des diagnostics d’infertilité concernent la gent masculine, cela n’enlève pas grand-chose aux sentiments inconfortables de culpabilité et de frustration ressentis. C’ est donc un fait, la stérilité est un problème difficile à vivre pour quiconque [Anglais] en est touché, homme ou femme.

Savoir à quel moment demander de l’aide est sans aucun doute la première étape pour s’attaquer au douloureux périple de l’infertilité. D’ailleurs, il faut avant tout savoir que les causes de l’infertilité chez la femme sont rarement contrôlables par la personne qui en souffre. En effet, la plupart des cas d’infertilité féminine sont causés par des problèmes d’ordre génétique ou traumatique, et sont de ce fait rarement dus à des choix de vie.

Cependant, les sentiments résultant de la lutte contre l’infertilité peuvent être extrêmement rudes et néfastes. Soulignons aussi que les fausses couches, la douleur physique et émotionnelle ainsi que les sentiments d’abandon ou encore la faible estime de soi sont tous étroitement liés aux problèmes de fertilité.

Quelles Sont les Causes de L’Infertilité Féminine?

Problèmes Généraux

  • Âge

    • À mesure que la femme prend de l’âge, elle libère de moins en moins d’ovules par cycle d’ovulation. Les ovules eux-mêmes vieillissent également. Cela peut donc diminuer le degré de fertilité et occasionner certaines anomalies congénitales du fœtus.

 

  • Insuffisance Ovarienne Prématurée

    • Avant l’âge de 40 ans, il peut arriver que les ovaires perdent leur capacité à fonctionner correctement. Il s’agit d’une situation qui est également considérée comme faisant partie de la ménopause prématurée.

 

  • Ménopause

    • La ménopause naturelle survient généralement vers l’âge de 51 ans. Quand c’est le cas, les ovaires de la femme cessent de libérer des ovules, et diminuent par la même occasion la production hormonale.

 

  • Dysfonctionnement Hypothalamique

    • Ce problème est le résultat d’une diminution de la sécrétion d’hormones par l’hypothalamus. Il peut également être associé à des défauts de sécrétion de la glande pituitaire.

 

  • Hyperprolactinémie

    • On parle d’hyperprolactinémie lorsque de la prolactine est libérée en excès dans la circulation sanguine en dehors des modifications corporelles normales associées à la grossesse.

 

  • Syndrome des Ovaires Polykystiques (SOPK)

    • Le SOPK est généralement causé par un taux élevé d’hormones mâles dans un organisme féminin. Ce problème peut causer l’arrêt complet de l’ovulation et provoquer la formation de kystes fréquents et douloureux sur les ovaires.

 

  • Anovulation

    • Quand les cycles d’ovulation ne se produisent tout simplement plus chez une femme. Les causes de l’anovulation sont variées et certaines sont même idiopathiques. Cela signifie que les médecins n’arrivent pas toujours à savoir quelles en sont les causes réelles.

 

  • Pauvre réserve ovarienne

    • La réserve ovarienne peut être très faible lorsqu’une femme ne produit pas naturellement suffisamment d’ovules ou s’il existe des conditions qui l’empêchent de les développer ou de les libérer.

 

  • Dysfonction Lutéale

    • Il s’agit de tout problème qui survient pendant le développement du corps jaune, ou de la phase lutéale qui est plus court que d’ordinaire. La phase lutéale est la dernière moitié du cycle menstruel qui se termine en grossesse ou tombe en panne, ce qui entraîne une période mensuelle.

 

  • Endométriose

    • L’endométriose survient lorsque les cellules de l’endomètre (cellules de revêtement de l’utérus) se fixent dans des zones situées à l’extérieur de l’utérus. Ce problème peut ainsi empêcher les embryons de se lier correctement à la paroi utérine.

 

  • Malformations Utérines

    • Alors que la plupart des utérus ont une forme qui leur est propre, certains sont mal formés de telle sorte qu’il est impossible de pouvoir mener un enfant à terme.

 

  • Syndrome d’Asherman

    • Le syndrome d’Asherman se produit lorsque du tissu cicatriciel se forme à l’intérieur de l’utérus ou du col de l’utérus. Il existe des options chirurgicales qui permettent de résoudre ce problème.

 

  • Sténose Cervicale

    • L’ouverture du col beaucoup plus étroite que la normale rend difficile le passage du sperme. Il est à noter que dans les cas extrêmes, le col peut être complètement fermé.

 

  • Mucus Cervical Non Réceptif

    • Le col utérin ne produit plus assez de mucus, ou crée un environnement extrêmement défavorable pour les spermatozoïdes. Cela a pour effet de les tuer avant qu’ils aient eu le temps de fertiliser un ovule.

 

  • Vaginisme

    • Bien que ce phénomène ne se manifeste normalement que lors des premières relations sexuelles d’une femme, certaines femmes peuvent en être touchées tout au long de leur vie. Le vaginisme se produit lorsque des spasmes musculaires involontaires très douloureux se produisent dans le vagin et empêchent la pénétration.

Influences Environnementales

  • Usage du Tabac
  • Usage de Marijuana
  • Obesité
  • La Cachexie
  • Exposition Aux Radiations
  • Médicaments

Traumatisme

  • Adhésions ou Cicatrices Liées à la Chirurgie
  • Grossesse Ectopique Précédente
  • Fibromes Utérins
  • Obstruction Vaginale

Quels Sont Les Symptômes de L’Infertilité Féminine?

Infertilité féminine: Femme triste

Certains des signes d’infertilité les plus courants chez les femmes sont des règles irrégulières, des règles difficiles et douloureuses, des règles excessivement lourdes ou par l’absence de règles. Si vous présentez régulièrement des signes de variations hormonales tels que des troubles cutanés, une baisse de la libido, la croissance de poils sur le visage, des bouffées de chaleur, des cheveux clairsemés ou une prise de poids déraisonnable, il peut s’agir de signes d’une irrégularité hormonale.

Le fait d’avoir des relations sexuelles régulières et non protégées pendant un an ou plus et qui n’aboutissent pas à une grossesse est également annonciateur d’infertilité. Il en est de même si vous ressentez une douleur intense pendant les rapports sexuels ou si vous avez subi plusieurs fausses couches. Dans l’un ou l’autre des cas, ce sera certainement le moment de chercher à parler à un spécialiste de la fertilité. Ce dernier peut en effet vous proposer un diagnostic, avec lequel vous pourrez ensuite commencer à envisager toutes les options de traitement disponibles.

Les spécialistes de la fertilité sont là pour vous aider de toutes les manières possibles. N’hésitez donc pas à consulter votre médecin traitant ou un spécialiste de la fertilité chaque fois que vous pensez être aux prises avec des problèmes hors du commun.

Lecture Complémentaire et Soutien

L’infertilité n’est jamais un problème facile, mais prendre conscience des causes et des options de traitements peut vous apporter de l’espoir. Assurez-vous vous aussi pendant ce temps d’avoir un excellent soutien. De même, ne craignez jamais de recourir à un professionnel de la santé ou de demander de l’aide et des conseils à des groupes de soutien en ligne ou locaux.

Aussi, si vous êtes intéressé, lisez plus sur l’infertilité masculine ici chez ilaya.

Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour améliorer l'expérience de votre visite. Si vous acceptez les conditions, cliquez sur Accepter et si vous les refusez, tous les cookies de notre site Web seront désactivés, bien que nous ne vous garantissions pas un fonctionnement parfait. Plus d'informations dans notre Règles relatives aux cookies . Ver más