Peur de L’échec: Lutter Contre L’Infertilité et la Dépression

Infertility and Depression

Si les traitements contre l’infertilité représentent une expérience excitante et pleine d’espoir pour beaucoup de personnes, ce n’est pas le cas pour tout le monde. En fait, pour plusieurs d’entre nous, c’est tout le contraire. Dépression, tristesse, anxiété, culpabilité, frustration, isolement et solitude sont toutes des émotions qui peuvent être ressenties par des personnes souffrant d’infertilité. Heureusement, de nombreux stigmates qui entourent les problèmes de fertilité, voire la dépression elle-même, se dissipent peu à peu. Il est tout de même recommandé de demander de l’aide et de tendre la main lorsque les choses deviennent un peu trop difficiles.

Le fait d’avoir accès à autant de ressources peut parfois nous donner un faux sentiment de sécurité. C’est pourquoi il peut s’avérer grandement préjudiciable pour votre santé et celle de votre famille de négliger les signes avant-coureurs et de retarder les séances de motivation.

Ne paniquez pas. Une étude publiée par la Harvard Medical School a révélé que « les femmes infertiles se sentaient aussi anxieuses ou déprimées que celles ayant reçu un diagnostic de cancer, d’une hypertension artérielle ou en convalescence après une crise cardiaque ». Ils ont également découvert que 15 % des hommes avaient admis que l’infertilité était l’expérience « la plus dérangeante » de leur vie. Il faut noter que les problèmes de fertilité concernent tout le monde, qu’il s’agisse des hommes ou des femmes. Mentionnons qu’il est tout de même possible de se faire aider par des professionnels compétents aussitôt que le diagnostic est posé.

Un simple diagnostic d’infertilité peut aussi sembler insurmontable. De plus, ce n’est pas tout le monde qui est en mesure de surmonter seul une situation mélangeant infertilité et dépression. Ce qu’il faut savoir, c’est que pendant ce temps de solitude, la dépression peut prendre le contrôle. Le meilleur moyen pour vous et vos proches de tenir bon tout au long de cette période extrêmement difficile est de vous rappeler que vous n’êtes pas seul dans ce processus. De même, être en mesure de reconnaître les signes avant-coureurs d’un état dépressif tout en adoptant les bons mécanismes de réaction est une excellente façon de passer à travers cette épreuve extrêmement difficile.

 

Apprendre à Reconnaître Les Signes D’infertilité et la Dépression

Infertilité et la dépression - Femme qui pleure

Bien sûr, il est normal que vous vous préoccupiez grandement des traitements liés à votre infertilité ainsi que de votre désir de fonder une future famille. Cependant, est-ce que cette situation hante votre esprit en tout temps ? Vous arrive-t-il de perdre le sommeil à cause de la situation ? Vous sentez-vous incapable de vous détendre ? Êtes vous toujours obsédé par votre diagnostic d’infertilité même lorsque vous vous retrouvez entre amis ou que vous participez à des activités que vous aimez ?

Il existe en effet de nombreux signes qui peuvent indiquer que vous ou vos proches pourriez avoir besoin d’assistance. Voici les trois grands signes annonciateurs d’un cas de dépression lié à l’infertilité.

L’Obsession

Être obsédé par l’infertilité est un message d’alerte important pouvant indiquer que vous êtes peut-être dépassé par les événements. Il est important de pouvoir lâcher prise de temps en temps. Cela peut sembler contre-intuitif, car pendant ce moment, vous prenez certainement rendez-vous chez le médecin, suivez les cycles de l’ovulation, enregistrez la température basale du corps, prenez des médicaments, et effectuez un certain nombre de tâches quasi quotidiennes centrées sur votre combat avec l’infertilité.

Même si toute cette routine constitue un « rappel de votre infertilité », vous devez faire l’effort de vous déconnecter de temps à autre. Un problème pourrait se poser si vous n’arrivez pas à vous consacrer à d’autres tâches ou passe-temps, ou si vous ne vous sentez pas capable de parler d’autres choses.

La Culpabilité

Les sentiments de culpabilité, d’inutilité, de colère et de honte sont courants en cas de problèmes de fertilité. Même si ces émotions se manifestent habituellement à ce moment, cela ne signifie pas pour autant qu’elles sont saines. Ces différents sentiments laissent suggérer que vous vous blâmez, ou que vous vous imputez la responsabilité de votre infertilité.

Bien que compréhensibles, ces ressentiments vis-à-vis de vos difficultés de conception sont totalement infondés. Sachez qu’il existe de nombreuses causes à l’infertilité, et très peu d’entre elles dépendent entièrement des choix que vous avez faits de manière consciente. Sachez que l’infertilité n’implique pas que vous êtes dysfonctionnel ou défectueux.

Avez-vous l’impression qu’il s’agit de quelque chose que vous ou votre partenaire pouvez contrôler ? Est-ce que cela vous arrive de croire que vos problèmes de fertilité vous rendent moins digne d’amour ? Avez-vous peur que votre conjoint ou votre conjointe vous quitte ? Si vous répondez « oui » à l’une de ces questions, vous devrez alors envisager d’en parler avec votre partenaire. Il se peut très bien que celui-ci ressente exactement les mêmes choses que vous. Ouvrir un canal de communication peut ainsi révéler que le plus souvent personne d’entre vous n’est coupable. Cela peut donc vous aider vous et votre partenaire, à parler ouvertement de vos peurs et préoccupations, et à mettre en place un véritable système de soutien mutuel.

Le Sentiment de Futilité

Des sentiments persistants de désespoir, de tristesse, de colère ou de fatigue sont autant de signes évocateurs d’un mal-être beaucoup plus profond. Si ces émotions sont persistantes, elles ne doivent pas être prises à la légère.

En effet, le fait de se sentir triste, en colère ou encore fatigué, n’est pas nécessairement anormal pendant cette période. Mais des ressentiments qui durent des semaines ou qui sont accompagnés de pensées d’automutilation ou de suicide nécessitent d’obtenir de l’aide rapidement.

Si vous évitez constamment vos amis et vos passe-temps préférés, ou que vous vous sentez continuellement frustré par votre entourage, ce n’est généralement pas bon signe. Dans la mesure où vous avez l’impression de ne pas pouvoir vous débarrasser de votre dépression, il faudra que vous demandiez conseil à un expert.

La Différence entre Infertilité et la Dépression/Tristesse

Infertilité et la dépression - Homme déprimé

Dans la même étude de Harvard mentionnée ci-dessus, les chercheurs ont confirmé ce que savent déjà les personnes qui luttent contre l’infertilité : faire la part des choses entre leurs vraies émotions et les effets secondaires émotionnels qui découlent des traitements peut s’avérer incroyablement difficile.

Le stress et la tristesse, les sautes d’humeur et les bouffées de chaleur font partie des traitements de fertilité. L’infertilité peut exercer une énorme pression sur les finances, les horaires et les relations. Il est donc tout à fait normal d’être un peu stressé et même triste de temps à autre. Savoir faire la différence entre des mécanismes d’adaptation normaux et une dépression totale peut être difficile, même pour les pros. Si vous rencontrez l’un des symptômes suivants, il se peut que votre sentiment de tristesse soit généralisé :

  • Sentiments d’impuissance ou de désespoir qui paraissent insurmontables
  • Pleurs fréquents sans raison particulière
  • Se sentir irrité ou intolérant vis-à-vis des autres, en particulier envers les personnes qui comptent pour vous ou avec qui vous aimez passer du temps
  • Manque total de motivation soutenue ou incapacité à se concentrer sur des tâches normales
  • Variations anormales des cycles du sommeil ou des habitudes alimentaires

La principale manière dont la dépression semble se différencier considérablement de la tristesse quotidienne et générale réside dans son caractère soutenu. Le fait de se sentir malheureux, démotivé, triste ou en colère, est très normal et très compréhensible. Ce sont des émotions auxquelles vous devrez certainement faire face tout au long de votre parcours vers la grossesse. Cependant, si l’un de ces sentiments vous semble particulièrement persistant, ou si vous n’arrivez tout simplement pas à sortir de votre mal-être, cherchez immédiatement à vous faire aider.

La recherche de services de conseil, de groupes de soutien, même de forums Internet et de blogs, a aidé des milliers de couples à mieux gérer le stress de leurs problèmes de conception. N’hésitez donc pas à demander de l’aide si vous pensez en avoir besoin. Il y aura toujours quelqu’un qui sera disponible pour vous, même si vous êtes pris entre infertilité et dépression.

Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour améliorer l'expérience de votre visite. Si vous acceptez les conditions, cliquez sur Accepter et si vous les refusez, tous les cookies de notre site Web seront désactivés, bien que nous ne vous garantissions pas un fonctionnement parfait. Plus d'informations dans notre Règles relatives aux cookies . Ver más