Quels traitements de fertilité sont disponibles

Une fois que vous avez décidé de suivre un traitement de fertilité, il peut être extrêmement bénéfique de savoir quelles options sont disponibles pour vous si vous envisagez une solution adaptée à vos besoins.

 

Devoir faire face à un problème de conception peut être une réalité difficile à affronter. Découvrir les traitements de fertilité disponibles peut ainsi permettre d’atténuer votre tension intérieure. Quel que soit le diagnostic, il existe encore des options pour vous aider à créer votre propre famille. De nombreux facteurs et problèmes médicaux peuvent en effet entraîner des problèmes de fertilité. Il existe donc un large éventail de solutions de traitement qui peuvent permettre de répondre aux besoins de presque tous les patients.

Quels traitements de fertilité sont disponibles?

-Rétablissement de L’équilibre Hormonal de la Femme

Si vous avez été incapable de tomber enceinte naturellement, le problème se situe peut-être tout simplement au niveau de votre équilibre hormonal.

En effet, les hormones jouent un rôle important dans la grossesse. Il peut donc être intéressant de vérifier votre taux hormonal avant d’envisager des traitements de fertilité. Il vous sera possible d’effectuer cette vérification avec un simple test de salive (peut être effectué avec un kit à domicile) ou un test de sérum sanguin (auprès de votre médecin).

En fonction des résultats, il vous sera peut-être nécessaire d’augmenter les niveaux de certaines hormones par des injections. Il faut noter que ces produits sont appelés « médicaments de la fertilité ».

Les Principales Hormones Responsables de la Grossesse Sont:

L’hormone antimüllérienne (AMH) est une hormone qui sécrète des cellules lors du développement des glandes à ovules (follicules). À noter que le taux de AMH dans le sang d’une femme est généralement un bon indicateur de sa réserve ovarienne.

Il faut savoir que les femmes naissent avec leur réserve d’ovules pour la vie. Ceux-ci diminuent progressivement en qualité et en quantité avec l’âge. Pour cette raison, un test AMH peut donner un aperçu de ce taux. Il vous indique ainsi la quantité d’ovules restante et le nombre d’années fertiles que vous pourriez avoir. Cela ne révèle cependant pas beaucoup d’information sur la qualité de ces ovules.

L’estradiol (E2) est responsable d’un cycle menstruel sain chez la femme. Cette hormone participe également à beaucoup d’autres choses dans l’organisme, telles qu’assurer le maintien d’un taux de cholestérol adéquat, de gènes en bonne santé et d’une formation osseuse saine.

La progestérone aide à réguler le cycle menstruel et est également responsable de l’épaississement de la muqueuse de l’endomètre, ce qui en fait un endroit viable où l’embryon peut s’implanter et se développer convenablement. Pendant la grossesse, le placenta produit de la progestérone. Cela favorise le développement du bébé. De plus, il s’agit d’une hormone vitale au bon fonctionnement des trompes de Fallope.

Lhormone lutéinisante (LH) déclenche l’ovulation et agit en association avec la FSH, l’hormone folliculostimulante.

L’hormone folliculostimulante (FSH) régule les processus de reproduction du corps en permettant aux follicules de l’ovaire d’arriver à maturité et d’être aptes à l’ovulation. Elle est également responsable du développement, de la croissance et de la maturation du corps.

La prolactine est une hormone qui joue un rôle dans la fertilité. Elle inhibe l’hormone de stimulation du follicule (FSH) et l’hormone de libération de la gonadotrophine (GnRH). Il s’agit des hormones responsables du déclenchement de l’ovulation et du processus de maturation des ovules. Des taux élevés de prolactine inhibent donc la sécrétion de FSH. En résumé, si votre pourcentage de prolactine est au-dessus de la normale, cela peut empêcher l’ovulation. C’est la raison pour laquelle les femmes qui allaitent (et ont donc un taux élevé de prolactine) ne tombent généralement pas enceintes.

Bébé créé à partir de traitements de fertilité

Quels traitements de fertilité sont disponibles ?

-Insémination Intra-utérine

 

L’insémination intra-utérine (IIU) compte parmi les plus couramment utilisés parmi les traitements de fertilité disponibles. Il s’agit souvent de l’option idéale pour un couple aux prises avec des spermatozoïdes peu nombreux ou à faible motilité. L’IUI consiste à injecter une quantité concentrée de sperme directement dans l’utérus de la future mère. Les médecins utilisent un cathéter pour faire passer le sperme de votre partenaire ou d’un donneur le plus loin possible à l’intérieur de l’utérus. Il s’agit d’un excellent choix pour les couples chez qui un diagnostic d’infertilité inexpliquée a été poséy.

-FIV

 

La fécondation in vitro ou FIV comme on l’appelle plus communément, est une bonne option pour les couples avec des problèmes d’ovulation et de motilité des spermatozoïdes. L’ovulation, soit la capacité d’une femme à produire des ovules à partir de ses ovaires, peut affecter la probabilité de tomber enceinte de diverses manières. Le problème le plus fréquent est celui où une femme n’est pas capable de libérer les ovules à temps ou de ne pas en libérer suffisamment. Ce phénomène est souvent attribué à des déséquilibres hormonaux.

L’un des facteurs communs de l’infertilité masculine est la faible motilité des spermatozoïdes, qui se traduit par une difficulté pour eux à atteindre l’ovule. La FIV est une solution intéressante à ces deux problèmes, car le processus de stimulation ovarienne favorise la croissance des follicules pour produire des ovocytes matures. Ces derniers sont d’abord collectés à travers une procédure chirurgicale mineure, et ensuite fécondés en laboratoire à l’extérieur de l’utérus. Soulignons que le processus de fécondation se fait via une injection intracytoplasmique de spermatozoïdes, une technique extrêmement précise qui injecte le sperme à l’intérieur de l’ovule.

Une fois fécondés, les gamètes se développent au fur et à mesure que les cellules se divisent, tout en évoluant en blastocystes en l’espace de 120 heures. Le transfert de l’embryon s’effectue à l’aide d’un petit cathéter dans la muqueuse de l’utérus de la femme.

Quels traitements de fertilité sont disponibles ?

-Chirurgie

La chirurgie aide à traiter les défauts génétiques et certains types de dommages subis par les organes de reproduction de la mère ou du père, tels que les trompes de Fallope/canaux déférents bouchés, les fibromes et l’endométriose. Cette procédure réalisée sur les organes reproducteurs est généralement de nature laparoscopique, ce qui signifie que plusieurs petites incisions apparaissent sur la paroi abdominale et que les organes endommagés reçoivent un traitement par le biais de petites caméras et d’autres équipements chirurgicaux miniatures.

Quels Traitements de Fertilité Sont Disponibles?

-Don d’ovule et de sperme et test DPI

Si un couple est reconnu comme étant porteur d’une maladie génétique, ils peuvent envisager de passer un test de diagnostic génétique préimplantatoire (DPI) ou d’utiliser un donneur de sperme ou d’ovules pour bâtir leur famille.

Le diagnostic génétique préimplantatoire (DPI) est un test qui examine les embryons à la recherche d’anomalies génétiques pouvant être transmises à votre enfant avant la conception. Si les parents savent qu’ils sont porteurs d’une maladie spécifique, il est recommandé d’effectuer un dépistage des 23 paires de chromosomes. Le DPI donne également la possibilité de déterminer le sexe de l’embryon.

Les parents d’intention porteurs d’une maladie génétique ou incapables de fournir leurs propres biomatériaux ont également la possibilité d’utiliser du matériel d’un donneur. Lors de la sélection d’un donneur d’ovule, les futurs parents font généralement leur choix en se basant sur les photographies et les profils d’une base de données alors que, pour les donneurs de sperme, moins d’informations sont disponibles.

Une fois qu’un donneur est choisi, le matériel génétique du donneur (sperme ou ovule) est ensuite combiné avec celui de l’autre parent afin de créer un gamète en laboratoire. L’embryon ainsi obtenu est ensuite transféré dans le ventre de la future mère.

Femme enceinte parmi les traitements de fertilité disponibles

Quels Traitements de Fertilité Sont Disponibles?

-Maternité de Substitution

La gestation pour autrui ou GPA est une option envisageable pour les couples incapables de mener une grossesse à terme par eux-mêmes. De nombreuses maladies de l’infertilité peuvent en effets empêcher une femme de porter son propre enfant en toute sécurité. Les couples LGBT peuvent également recourir à la maternité de substitution pour réaliser leur rêve de devenir parents.

Les contraintes médicales peuvent représenter un certain problème pour les couples qui désirent avoir un enfant. Bien que le défi soit justement là, sachez qu’il n’est en aucun cas insurmontable. Nous vous rappelons que la substitution gestationnelle est une pratique qui implique qu’une autre femme propose de porter le bébé d’une autre, mais n’a aucun lien génétique avec le bébé.

Les deux parents peuvent fournir leur propre matériel génétique ou, dans le cas où l’un d’eux ne serait pas médicalement capable d’y parvenir, les biomatériaux d’un donneur peuvent être utilisés. On peut ainsi obtenir des embryons et les implanter dans l’utérus de la mère porteuse grâce à un processus de FIV.

 

Pour en savoir plus sur nos programmes de maternité de substitution, veuillez nous contacter sur info@ilaya.es.

Pour plus d’informations sur les traitements de fertilité disponibles, visitez notre blog. Notre objectif est d’aider les couples à réaliser leurs rêves de devenir parents. Pour en savoir plus sur Ilaya et sur les services que nous proposons, nous vous invitons à visiter notre page d’accueil.

Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour améliorer l'expérience de votre visite. Si vous acceptez les conditions, cliquez sur Accepter et si vous les refusez, tous les cookies de notre site Web seront désactivés, bien que nous ne vous garantissions pas un fonctionnement parfait. Plus d'informations dans notre Règles relatives aux cookies . Ver más